Oiseau des villes...

Pas de nom d’oiseau pour les agents de circulation mais des chants. A Quito le «poulet » siffle à tout va mais rien de strident. Chaque agent anime le ballet et régule le flux en modulant des chants dans le sifflet comme des îlots au milieu d’une jungle urbaine.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    babette (vendredi, 23 juin 2017 09:50)

    bravo manu pour tes superbes dessins