Quand çà ch...

Partis pourtant sous de bons auspices, un dernier bain à Banos et on chope un taxi. En fait non. Un oubli de montre, bon, on reprend. On chope un taxi, donc, on enchaîne, lunch et bus sans embûches.

 

Premier arrêt en face du Chimborazo, sommet enneigé. Anna chouine, on cherche des ch... on rechope un bus pour Alausi. Là çà cloche à nouveau, pas de place, c'est debout la France pour une heure au moins. En chemin une blague me vient, à partager avec mes voisins andins: "Alausi, vous y a-lè-aussi?". A leur mine pas franchement réjouie, je m'abCHtiens. Finalement, on arrive, rinCHés. Pas la pèche. Là encore le CHort s'acharne. La fête de CHaint Pierre bat son plein, du coup plus une plaCHe pour nous, quand CHa veut pas, CHa veut pas. 

 

On CH'tire vingt bornes plus loin en eCHpèrant trouver où crècher. Chunchi nous accueille, mais sans chichis. A la recherche d'un hôtel, comme y en a qu'un, CH'est plus faCHile. La CHuite: hôtel moche, chien qui chante façon chorale de Noël, CHerrés pour se tenir chaud, bientôt le premier CH'endort, ron-CH-ron-CH.

 

CH-in.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Papilou marck (lundi, 03 juillet 2017 06:32)

    Ca me fait penser à Syros crados...

  • #2

    PAPS (lundi, 03 juillet 2017 08:32)

    Cha alors!!! C'est le moment de s'adresser à Saint Pierre pour que le ciel vous soit favorable. Mamie a observé de près les grandes portes pour voir s'il n' y avait pas de heurtoirs.
    Bon courage à la troupe et SERREZ les rangs.....

  • #3

    Jo (lundi, 03 juillet 2017 22:40)

    Ch'tien i aboe

    Ch'gamin i dormat quin meme