...et Viracocha créa le soleil

Avant Viracocha, le monde était sombre. Le Dieu créateur des Incas créa le soleil à qui il commanda de se lever derrière une roche noire, l'Ile su Soleil, qui émergeait du lac Titicaca. Titi Khar'ka - pierre du Puma en aymara - a semble-t-il donné son nom au lac. 

 

Viracocha créa aussi la lune et les étoiles puis les tribus des Andes dont les Quechuas et les Aymaras peuplent encore l'île aujourd'hui.

 

Attirés par la légende - mais aussi, avouons-le, par les rayons du soleil - nous embarquons pour une heure de navigation en direction de l'île. Nous débarquons dans un petit port aux allures méditerranéennes, coincé dans une crique. Pour atteindre le village, il nous faut grimper l'escalier (200m de dénivelé positif en moins d'un kilomètre) et nous franchissons les 4000m d'altitude. Anna caracolle en tête, elle n'a pas l'air de manquer d'oxygène!

Il y a des airs de Santorin dans les montées et descentes de ânes... la comparaison ne s'arrête pas là puisque l'île du soleil est soupçonnée d'être l'Atlante de l'Amérique du Sud. 

 

La vue est à couper le souffle. Côté bolivien, les sommets enneigés de la cordillère royale (l'Illampu trône à 6421m).Côté péruvien, on cherche le Machu Picchu par delà la gigantesque étendue d'eau. 

 

Nous poserons notre sac dans ce petit paradis. Les enfants jouent avec les ânes et nous restons coi devant le bleu de ce ciel. Le voyage nous pousse dans nos retranchements parfois (merci pour vos messages d'attention et aussi pour vos coups de pieds aux fesses mérités!) mais quelles récompenses quand il nous emmène aux sommets.