La bénédiction des voitures

La fête bat son plein. De nouveaux marchands affluent – pour la plupart du voisin Pérou – et tapissent la place de tentes colorées dans un patchwork multicolore. Petits, très petits et grands dormiront tous dehors par -4°C et on peut penser que personne là-bas ne chouinera pour avoir une bouillotte ou un fourneau à bois !

 

Nous avons trouvé en ville un improbable restaurant asiatique qui propose des sushis de truite du lac. En descendant commander notre ration quotidienne, je suis arrêtée par un embouteillage de voitures dans la rue passante d’ordinaire fluide.

 

N’écoutant que mon tout nouveau flair de reporter, j’abandonne ma mission première et remonte l’artère pour constater un étrange manège : les propriétaires décorent (je devrais dire déguisent) leur véhicule qui fait la queue (c’est bien le véhicule qui fait la queue) vers un insolite rituel : la bénédiction des voitures.

 

 

Une fois affublée d’un chapeau ( !) et de guirlandes, la voiture voit son capot s’ouvrir et se remplir de souhaits miniatures (une variante du pèlerinage du calvaire) : billets de banque, maisonnette… Le prêtre bénit le tout et la voiture et ses occupants repartent ravis ! Ce doit être ce qu’on appelle en avoir sous le capot. 

 

Une autre scène se joue dans la cathédrale de Copacabana aux accents mauresques. La fameuse statue de la vierge (la vraie, celle qui est vénérée) est nichée au-dessus de l’autel. On lui prête des pouvoirs particuliers et les pèlerins viennent lui rendre hommage. La statue originale n’a pas le droit de sortir de son logis sans quoi le lac Titicaca pourrait se fâcher selon la superstition. La statue a en effet quelque chose de mystique, éclairée par le soleil couchant et je suis touchée par la ferveur des prières.

 

Une copie de la même vierge a donc été fabriquée pour les processions et pour répondre au besoin impérieux des pèlerins de toucher sa dentelle et de lui accrocher ses souhaits. Etonnement, les fresques dans la cathédrale racontent des histoires qui mêlent les symboles catholiques aux figures traditionnelles Incas. Harmonieux syncrétisme ou colonisation ? L’Histoire serait plus complexe qu’on ne le pense car la réunification des peuples au sein de la civilisation Inca a fait des résistants qui se sont joints aux prières des colons.

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    cyrille (jeudi, 03 août 2017 18:47)

    Salut , dites vous pouvez faire une télé Lola ou Milo ou Anna sur votre caméra.
    (ps : avec un miroir )

    gros bisou et bonne continuation.

  • #2

    marie-paule (jeudi, 03 août 2017 21:02)

    Quel magnifique ciel bleu ! Et toutes ces couleurs ....
    Très bel article aussi : j'ai presque l'impression d'y être ;)