Trou d'air

Meri nous a tellement chouchoutés à La Paz qu'on avait pris des habitudes de confort... S'envoler de son nid fut difficile, surtout que nous attend la grande traversée du Pacifique. 

Merci du fond du coeur, Meri, pour ton accueil dans ton antre. 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Meri (mardi, 08 août 2017 02:43)

    Quel bonheur d'avoir ce magnifique poulailler à la maison pour un week-end !!! Bon vent pour la suite les coqs !!!