A l'envers: le coq conduit à gauche


De notre envoyé spécial à Bali papou coq


Pour qui débarque à Denpasar, la première expérience de circulation s'apparente à un gymkhana.

 

Ingrédients indispensables:

  • Ne faites pas appel à un chauffeur du cru, mais fiez-vous à un apprenti fraîchement arrivé (le coq par exemple)
  • Assurez-vous que ce dernier puisse attester d'une expérience d'une ou deux heures de conduite
  • Vérifiez que le volant est bien installé à droite

Et nous voilà partis! Vous réalisez immédiatement que le volant s'apparente à une manette de jeux vidéos! 

 

Objectif: éviter tout ce qui bouge, en face, à droite, à gauche, tout en faisant confiance à votre co-pilote qui fait office de guide. 

 

En plus des véhicules à quatre roues, à l'image d'un essaim d'abeilles en liberté, s'invitent scooter et mobylettes pétaradant à tout rompre. S'aventurer à l'intérieur de l'île est une autre aventure. Le choix de l'itinéraire est laissé à la co-pilote (mère poule). 

  • Le coq: "Pourquoi tu choisis la petite route? Tu ne te rends pas compte! Je transpire de la moustache"
  • Le coq: "Pourquoi tu choisis la grande route? Il y a une circulation pas possible!"
  • La poussinette: "Appuie sur le cornichon pour dépasser!"

Dans la voiture, des "ah!", "ouïe!" et puis un grand "ouf!" de soulagement à l'arrivée avec l'envie irrépressible d’applaudir chauffeur et co-pilote.  

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    sebo (samedi, 23 septembre 2017 22:09)

    Quel récit ! Ça a l'air plus dangereux qu'une éruption volcanique cette affaire. À imaginer la scène, j'ai l'impression de revoir la sœur qui conduit la 2 CV dans "les gendarmes à St Tropez"...