Anna Floresiensis

Deux yeux intenses, des sourcils froncés, des cheveux implantés en jungle épaisse, des lèvres fines laissant apparaître un demi sourire: le premier petit bonhomme à l'apparence humaine naissait hier à Flores sous le feutre maîtrisé de notre dernière exploratrice. 

 

Il y a environ 50 000 ans, ici même, un autre petit homme s'épanouissait sur la terre isolée de l'île. L'Homo Floresiensis dont les dernières traces que le temps n'a pas gommées subsistent dans une grotte à Ruteng est un hominidé dont la petite taille (1,10m) serait due au caractère insulaire. Sa parenté avec l'Homo Erectus reste en débat, l'archéologie a ses limites au delà desquelles se racontent des légendes. 

 

On imagine un passé où les hommes ne chaussaient pas du 45 - d'ailleurs ils ne chaussaient rien mais chassaient dans un monde miniature - le petit éléphant, le petit rhinocéros, avant de rentrer fourbus dans leurs petites chaumières sur le petit tabouret à leur petite table humant la petite soupe qui exhalait son parfum dans le petit bol.

 

Ils ignoraient alors que dans la chambre voisine, des milliers d'années plus tard, une petite fille endormie rêvait à ces premiers bonhommes, un cahier ouvert à ses côtés et Anna en toutes lettres. 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Bach Céline (dimanche, 29 octobre 2017 07:58)

    Homo Floresiensis ! C'est un joli nom ! Ce serait pas l'ancêtre des Hobbits ?

  • #2

    Paps et mamie (dimanche, 29 octobre 2017 09:28)

    L'Homo Florivalus a dû apparaître bien plus tard. Il félicite Anna dont la carrière ne fait que débuter.
    Quel bel événement relaté avec beaucoup de poésie.