L'offrande aux moines

Les moments de ferveur religieuse m'émeuvent, il en émerge une confiance collective qui me touche, quelle que soit la religion concernée.

 

Raison pour laquelle je me lève ce matin à 6 heures, heure des offrandes aux moines. Plusieurs centaines de moines bouddhistes sortent des temples à l'aube pour récolter auprès des habitants de la ville le riz qui les nourrira aujourd'hui. 

 

C'est sans compter sur les cars de touristes chinois qui débarquent, troublant sans vergogne la sérénité de l'instant. Les guides les déguisent, ils achètent le riz à des vendeurs opportunistes et simulent l'offrande à grands renforts de cris, rires et biensûr, selfies. Grotesque et navrant. Je me recouche. 

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    les HNL (samedi, 25 novembre 2017 13:15)

    Toujours des chinois, décidément , dire qu'on va retrouver ici et là sur nos
    marchés de Noël , des objets manufacturés "made in China.

  • #2

    MoP (samedi, 25 novembre 2017 15:07)

    Nous avons vécu la même chose en Birmanie ! Quand le tourisme de masse transforme tout en spectacle et ne respecte plus aucune valeur l'humanité en prend un coup.

  • #3

    Didier (lundi, 11 décembre 2017 19:00)

    Après la bile d'ours, ça, mon avis sur les chinois ne risquent pas de changer ;-)