Au temps du Laos

Il est quatre heures du matin quand retentissent les bruits sourds du tambour. On se dit alors que le moine qui officie au gong a la main lourde, ou qu'ils y ont collé le plus costaud. Le roi du gong (à traduire en anglais pour la blague) qui nous sort de notre sommeil annonçait tout autre chose.

 

C'est bien sûr! Nous sommes le 2 Décembre, jour de fête nationale (une de plus à notre actif). Il y a quarante deux ans, le 2 Décembre 1975, le roi abdiquait et nous avons choisi ce jour pour filer comme jadis le nôtre s'enfuyait à Varennes. Pour carrosse nous empruntons un "long boat" et suivons la voie du Mékong. Notre aventure ne connaîtra fort heureusement pas la même issue que celle de Sire Louis XVI.

 

Elle se poursuivra en Thaïlande pour connaître son épilogue. En attendant, on laisse défiler la bobine des images qui déroule des paysages intacts. On remonte le cours du fleuve et du temps. Le Laos nous ouvrait sa frontière il y a un mois. Dès lors le temps n'a plus compté et a même ralenti jusqu'à inverser son cours pour nous ramener en Indochine où Luang Prabang étalait son raffinement. 

Mais le drapeau rouge qui flotte au vent ce matin, au côté du drapeau Lao nous rappelle que le temps des colonies est révolu. Le peuple Lao se souvient aujourd'hui du prix qu'il lui en coûtât. Pour les français d'alors c'était encore une histoire de fuite. Notre exil, lui est consenti, nous laissons un beau pays et des habitants discrets cernés par de puissants voisins (la Chine) qui le sont beaucoup moins. Là l'Histoire reprend son cours, quand celui du Mékong s'en trouve ralenti, dévié, maîtrisé par des ouvrages d'art qui marquent l'entrée dans une nouvelle ère. 

 

Il faudra bien deux jours de navigation pour nous ramener à une autre réalité où la lenteur n'est plus une vertu. 

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    les HNL (lundi, 04 décembre 2017)

    Au fil de votre navigation, défile l'histoire d'une Indochine aujourd'hui aux multiples frontières.

  • #2

    papiloumarck (lundi, 04 décembre 2017 09:42)

    en anglais King Kong ! magnifique.
    En alsacien "le roi des gongs ?"

  • #3

    Mop (lundi, 04 décembre 2017 19:37)

    C’ Fou comment le coq arrive à se fondre dans le paysage et adopter la tenue de circonstance !