Vilcabamba, Pisac, Vang Vieng, Pai

Certaines cités nous en rappellent d'autres. Certaines ambiances nous renvoient des mois en arrière, sur d'autres continents. Il y a définitivement un profil pour les villes de backpackers, hippies, baba cool, alter, ou comme on voudra bien les appeler. 

 

Si à l'auberge, vous lisez des affiches pour la méditation, le yoga, cela doit vous mettre la puce à l'oreille. Si les occidentaux sont aussi nombreux que les autochtones et se font masser les pieds en vitrine, c'est un second indice. Si les mot "healthy" (sain), "organic" (bio) clignotent sur les enseignes à côté des termes vegan, végétarien et macrobiotique, on chauffe. Si en plus vous êtes à flanc de montagne et que le climat est agréable toute l'année, n'en doutez plus: vous avez atteint une Mecque du voyageur au long cours que vous croiserez le plus souvent coiffé d'un casque tête d'oeuf sur un scoopy, ce scooter branché et maniable. 

  • Vilcabamba en Equateur nous avait fait cette impression, rappelez-vous la vallée des centenaires c'était début Juillet. 
  • Pisac ensuite, dans la vallée sacrée au Pérou, nous y avions mangé des sushis macrobiotiques avec une vingtaine de hippies à dread-locks
  • Vang Vieng au Laos était la dernière en date. Version un peu plus déjantée au pieds des montagnes karstiques pour jeunesse qui se passe

Aujourd'hui, Pai est peut-être la capitale du genre. Reconnaissons que les anciens soixante-huitards savent vivre. Ils portent leur dévolu sur de somptueuses vallées, ne sont pas incommodés par un climat trop rude et méditent sur le sens de la vie face à la montagne. Pour quelques jours, nous les imitons. 

Écrire commentaire

Commentaires: 7
  • #1

    papiloumarck (dimanche, 10 décembre 2017 11:05)

    68 ! en ces temps-là, on avait vingt ans ...

    et on médite toujours face à la montagne ...

    ... du Hohrupf au Geïssabuckel !

  • #2

    papiloumarck (dimanche, 10 décembre 2017 18:01)

    Additif :
    Une à une
    Les dread-locks sont tombées
    Froissées par l'automne des années.
    Très loin, avec nos rêves et nos illusions
    Jusqu'à Saint Barth elles se sont envolées.
    Une à une ...

    Mais tôt seront revenues
    Tressées par le soleil au lever
    Une à une
    Plus jeunes et renouvelées.

  • #3

    les HNL (dimanche, 10 décembre 2017 19:06)

    Une passerelle entre deux mondes...Est ce que la plage est toujours sous les pavés ?
    Impressionnante la forêt avec tout au fond deux lutins.

  • #4

    papiloumarck (dimanche, 10 décembre 2017 19:07)

    3 ° et dernier :
    Un soleil se couche à Saint Barth,
    Un autre se lève à Pai.

    PS : mais vous aviez compris ...

  • #5

    Bach Céline (dimanche, 10 décembre 2017 20:27)

    Comme je n'étais pas née, je vais passer mon tour pour faire un commentaire... ;o) mais le coin à vraiment l'air chouette !!!

  • #6

    papiloumarck (lundi, 11 décembre 2017 23:41)

    Et s'ils se sont installés à Lautenbach-...Zell ( j'insiste) c'est qu'il y avait une raison !
    Le coin est chouette, même sans accent !

  • #7

    Elijade (mardi, 12 décembre 2017 09:13)

    Waw c'est magninfique❤️�