Singapoule aux oeufs d'or!

Après un passage de frontière Malaisie - Singapour presque sans encombres (les pouces d'Anna ne répondaient pas au scanner, elle a eu droit à une session spéciale de sécurité dans les bureaux de la douane singapourienne), nous voilà de retour à Woodlands, ce quartier d'expatriés très chic. Nous y sommes hébergés gracieusement grâce au système d'échange de maisons. Pour ceux qui habitent la rue haute, vous aurez vu la semaine dernière une famille espagnole en vacances chez nous en échange! 

 

La maison qui appartient à une famille américaine actuellement en voyage est de proportions totalement incroyables! La table de ping-pong dans l'entrée a l'air toute petite. Nora vient des Philippines habite sur place et elle nous prépare les repas. Étrange atmosphère dans ce quartier mort la journée, où ne se promènent que les aides à domicile et les chiens des familles étrangères posées là à côté de l'école américaine.  Nous sommes en tout cas très reconnaissants de pouvoir loger ici dans des conditions extraordinaires car Singapour est chère, très chère, énorme contraste de niveau de vie avec Johor où nous avons atterri hier. 

 

Comment ce petit morceau de terre situé tout au bout de la péninsule malaise a réussi l'exploit de devenir l'un des pays les plus riches du monde? Histoire intéressante que celle de Singapour, qui semble-t-il tient à la vision d'un homme qui s'est éteint cette année: Lee Kuan Yew qui a assuré la gouvernance du pays depuis son indépendance. Son idée: le "capitalisme d'état" dirigeant les investissements rendus possibles grâce à l'épargne forcé des ménages. Un exemple de ce modèle, la compagnie "Singapour Airlines" est aujourd'hui la plus réputée et la plus profitable des compagnies aériennes, et elle est publique! Une lutte active contre la corruption, déréglementation financière et dette très faible, Singapour est aujourd'hui devenue la Suisse de l'Asie. 

 

La démocratie de Lee est très dirigée, il avait à cœur de guider aussi les comportements sociaux par des répressions sévère face aux attitudes qu'il jugeait inappropriées. Obsédé par l’efficacité, il avait poussé à remplacer les affiches publicitaires dans le métro par des énigmes incitant les voyageurs à réfléchir.

 

Singulier cocktail, donc, que celui du micro-état que nous quittons aujourd'hui pour le Pacifique. Direction Auckland. 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    les HNL (jeudi, 04 juillet 2019 12:14)

    Les tenues des rangers sont au placard. A mes aÏeux, quel luxe!!!!
    pour le repos des aventuriers, c'est mérité.

  • #2

    Céline (jeudi, 04 juillet 2019 20:38)

    On logeait facilement plusieurs familles là-dedans !!!

  • #3

    Céline (jeudi, 04 juillet 2019 20:43)

    Bravo les poulets, belles aventures encore une fois !

  • #4

    papilou (jeudi, 04 juillet 2019 22:22)

    OK si Milo prépare la saison dans de telles conditions je trouve disproportionnés les moyens et de ce pas m'en vais en faire part aux autorités de tutelle ( F.F.T.T. )